• Equipe enclusif.fr

Autrice et auteur en écriture inclusive

Comment écrit-on "autrice" et "auteur" en version inclusive déjà ?

Pour rechercher de nouveaux mots à écrire de manière inclusive, vous pouvez utiliser le dictionnaire inclusif gratuit : eninclusif.fr

Exemples d'utilisation


Pour ne pas mégenrer une personne :

- « L'auteur·rice de ce livre est incroyable » en inclusif

- « L'auteur·rice·x de ce livre est incroyable » en non binaire

- « L'auteurice de ce livre est incroyable » en neutre


N'hésitez pas à laisser en commentaire d'autres exemples d'utilisation pour enrichir la liste.

Alternatives

Neutres
  • critique

  • poète

  • moraliste

  • feuilletoniste

  • gratte-papier

  • parodiste

  • satiriste

  • personne de lettres

Etymologie


Autrice

(1477-1478) Attesté d’abord sous la forme actrixe, ensuite (1503) auctrixe, puis (1524) sous la forme auctrice dans une lettre de Guillaume Briçonnet à Marguerite de Valois-Angoulême. Puis sous le pluriel autrices en 1554 dans La Claire, de Louis Le Caron.

Du latin auctrix (« agente, autrice, fondatrice, instigatrice », « conseillère », en droit « garante d’une vente »).

Emprunt savant au latin, l’évolution phonétique classique du c devant t (k implosif devant t : factum qui donne fait) en roman et en ancien français n’a pas joué, elle était déjà achevée en moyen français, bien avant les premières attestations du mot.


Le latin auctrix est d’abord défini dans les premiers lexiques et dictionnaires latin-moyen français comme synonyme d’accroisseresse (« celle qui accroit ») et d’augmenteresse (« celle qui augmente »), et les premières occurrences en moyen français gardent pour la plupart un sens restreint, pour décrire l’origine d’un mouvement ou d’une action.

Alors que le mot acteur (dont le féminin n’a presque pas d’occurrence avant le XVIIe siècle) est employé dans un sens large puisqu’il peut désigner un faiseur de livres, un croisement s’opère au cours du XVIIe siècle : le sens d’acteur se restreint à un synonyme de comédien, il gagne pleinement le féminin actrice, tandis que le sens d’auteur s’accroit, englobe le sens de « rédacteur d’ouvrages », et gagne ainsi en prestige littéraire et social.

Son féminin autrice est alors condamné par des grammairiens comme Jean-Louis Guez de Balzac et par l’Académie française.


Le nom, encore actif dans la première moitié du XXe siècle, est en remontée.

Auteur

De l’ancien français auctur (XIIe siècle), du latin auctor (« agent, auteur, fondateur, instigateur », « conseiller », en droit « garant d’une vente »), dérivé de augere (« faire croître » dans le sens de « augmenter »).


Possible origine religieuse dans augur (« augure »), qui prend le sens social de « celui qui fonde et établit ». Auctor en latin chrétien a, plus tard, désigné Dieu ; d’où certaines confusions avec actor (de agere (« agir »)) à l’origine d’acteur.


Source : Wiktionary

Pour rechercher de nouveaux mots à écrire de manière inclusive, vous pouvez utiliser le dictionnaire inclusif gratuit : eninclusif.fr

47 vues0 commentaire