• Equipe enclusif.fr

Fille et fils en écriture inclusive

Comment écrit-on "fille" et "fils" en version inclusive déjà ?

Pour rechercher de nouveaux mots à écrire de manière inclusive, vous pouvez utiliser le dictionnaire inclusif gratuit : eninclusif.fr

 


 

Exemples d'utilisation


Pour ne pas mégenrer une personne :

- « C'est l'enfant de cette personne » en inclusif


N'hésitez pas à laisser en commentaire d'autres exemples d'utilisation pour enrichir la liste.

 

Alternatives

Neutres
  • progéniture

  • jeune

  • disciple

 

Etymologie

Fille

Du moyen français fille, de l’ancien français fille, fillie(c. 980), filie(c. 1050), du latin filia (« enfant de genre féminin, jeune personne »), féminin de fīlĭus (« fils »).


Le mot latin se prononçait d’abord \ˈfi.li.a\. Dès le Ier siècle, le \i\ placé entre le \l\ et le \a\ final est devenu un yod qui a modifié la prononciation en \ˈfi.lja\. Puis ce yod s’est combiné au \l\ pour donner consonne spirante latérale palatale voisée, ou « l palatal », résultant en la prononciation \ˈfi.ʎa\. Ce phonème \ʎ\ a été maintenu en français jusqu’à la fin du XIXe siècle. Dans son dictionnaire, Émile Littré fait de nombreuses mises en garde visant à maintenir ce phonème, ce qui prouve qu’il était en train de disparaitre et d’évoluer en yod.


Fils

(Nom commun 1) (Xe siècle) Du moyen français fils, de l’ancien français fils (cas sujet), fiz, fil, du latin fīlius (« fils, enfant »), puis « descendant » en bas-latin.


La forme actuelle représente l’ancien cas sujet de l’ancien français conservé en raison de son emploi fréquent comme vocatif et probablement aussi pour éviter la confusion avec fil.


(Nom commun 2) De l’arabe فلس, du latin follis. Voir aussi fals.


Source : Wiktionary

 

Pour rechercher de nouveaux mots à écrire de manière inclusive, vous pouvez utiliser le dictionnaire inclusif gratuit : eninclusif.fr

21 vues0 commentaire